Bienvenue sur le site du CC Brimeux - FFC - FSGT - Cyclisme VTT Cyclo-Cross Cyclotourisme - Tous à vélo!

Cyclisme Nord Pas de Calais FFC FSGT Club cycliste Vélo Cyclo Cross VTT Coureur Sport Brimeux Cyclisme Cyclotourisme Randonnée La Cantonale Course cycliste Minime Cadet


Cyclo Club Brimeux - CC Brimeux - Club cycliste du Nord Pas de Calais

Nos partenaires


7 Vallées Comm

Opale Pneus - Coté route - ECUIRES

Crédit Mutuel Nord Europe - Montreuil sur Mer

Peugeot - Groupe TUPPIN - Berck

RVCA - Beaurainville

Atlantide Formations - Brimeux

Le Rouleau du Peintre - Neuville sous Montreuil

Market - Beaurainville

La Poste Menuiserie PVC - Philippe Thuillier - BRIMEUX

Transports - Taxis - Déménagements - Joël Liévin - Montreuil sur Mer

Santerne Réseaux Littoral - Abbeville

Opale Fishing - Brimeux

Garage Alain Vasseur et Fils - Saint Aubin


Cycles Righetti - Bréxent

Vous êtes ici : Accueil Tout le vélo

>>Le cyclisme sur route

Le cyclisme sur route est un sport consistant à se livrer à une course à vélo sur une route, en opposition au cyclisme sur piste qui reste cantonné à l’ovale de sa piste. Le cyclisme sur route est un sport très exigeant qui n’a aucun rapport avec le cyclotourisme, qui pratique parfois le mode course.

Sport d’équipe à classement individuel, le cyclisme sur route est affaire d’endurance et de tactique. Il est indispensable de savoir s’économiser. Pour cela, les cyclistes se protègent du vent (à tour de rôle) en se plaçant les uns derrières les autres. Ils se relaient ainsi pour aller plus loin, et plus vite. Un cycliste peut par exemple préserver ses forces pendant plusieurs centaines de kilomètres en vue d’un sprint final d’une petite centaine de mètres.

Les épreuves

 

Le cyclisme sur route propose quatre types d’épreuves : les classiques, les courses à étapes, les contre-la-montre individuels et les contre-la-montre par équipe. Il existe évidemment une infinité de variantes dans ces épreuves selon qu’elles se déroulent sur un parcours très plat comme Paris-Tours, vallonné, comme dans les classiques ardennaises, ou montagneux, comme dans les courses alpines.

Il est à noter que seuls Eddy Merckx, Bernard Hinault et Felice Gimondi, en cent années de règne de la Petite Reine, ont accompli l’exploit de remporter les trois Tours majeurs nationaux (Grande Boucle, Giro et Vuelta) ainsi que le Championnat du monde de cyclisme sur route (Jacques Anquetil ne décrochant que la seconde place à ce dernier).

Par ailleurs, seuls le Belge Eddy Merckx — en 1974 — et l’Irlandais Stephen Roche — en 1987 — réussirent l’exploit de remporter le Tour de France, le Tour d’Italie et le Championnat du monde sur route durant la même saison cycliste.

Les classiques

 

Les épreuves se déroulant sur une seule journée sont souvent dites classiques, et font partie des courses en ligne. Les plus prestigieuses sont Milan-San Remo, Tour des Flandres, Paris-Roubaix, Liège-Bastogne-Liège et Tour de Lombardie, notamment (ordre chronologique traditionnel durant la saison).

Le belge Rik Van Looy est le seul coureur à avoir remporté l’ensemble des classiques inscrites au calendrier de son époque (hormis Bordeaux-Paris, cas d’espèce de par sa longueur et sa portion derrière derny), Eddy Merckx ne terminant "que" 6e de Paris-Tours, mais étant le seul coureur à remporter cinq classiques en une seule saison (1972).

Six coureurs ont réussi le week-end ardennais (doublé Flèche Wallonne-Liège-Bastogne-Liège) : Ferdi Kubler (1951, 1952), Stan Ockers (1955), Eddy Merckx (1972), Moreno Argentin (1991), Davide Rebellin (2004) et Alejandro Valverde (2006), les deux premiers l’obtenant réellement sur un week-end, les quatre suivants à quatre jours d’intervalle comme il est d’usage actuellement.

Neuf coureurs ont obtenu à une semaine d’intervalle le prestigieux doublé Tour des Flandres-Paris-Roubaix : Henri Suter (1923), Romain Gijssels (1932), Gaston Rebry (1934), Raymond Impanis (1954), Alfred de Bruyne (1957), Rik Van Looy (1962), Roger De Vlaeminck (1977), Peter Van Petegem (2003) et Tom Boonen (2005).

L’italien Davide Rebellin réalisa quant à lui un triplé inédit Amstel Gold Race-week-end ardennais durant les classiques de 2004 (trois épreuves majeures en huit jours).

Les courses à étapes

 

Les courses se courant sur plusieurs jours, et comportant donc plusieurs étapes, sont des courses à étapes. Le Tour de France, le Tour d’Italie et le Tour d’Espagne, les "Grands Tours", en sont les plus importantes. Les temps de chaque étape s’additionnent pour donner un classement général au temps. Nombre de ces épreuves comportent des classements annexes : classement par points (la place à l’arrivée d’une étape attribue un nombre de points), classement de la montagne (chaque col donne des points), des jeunes (moins de 25 ans, en général) ou par équipe (on prend généralement les temps des trois meilleurs sur chaque étape).

Eddy Merckx est le seul coureur à avoir remporté onze éditions des trois grands Tours nationaux (Bernard Hinault dix, Jacques Anquetil huit, Fausto Coppi, Miguel Indurain et Lance Armstrong sept, Alfredo Binda six, Felice Gimondi cinq...)

Ont réussi le doublé Tour de France/Tour d’Italie la même année : Eddy Merckx (trois fois), Fausto Coppi, Bernard Hinault et Miguel Indurain (deux fois), Jacques Anquetil, Stephen Roche et Marco Pantani (doublé Tour de France/Tour d’Espagne la même année : Jacques Anquetil et Bernard Hinault).

Bernard Hinault est le seul coureur à avoir réussi à remporter la Grande Boucle, le Giro et la Vuelta dès sa première participation.

Merckx a de plus remporté le championnat du monde sur route la même année que la Grande Boucle à deux reprises. Quatre coureurs ont à ce jour été déclassés de la première place d’un grand tour : Maurice Garin déclassé du Tour de France en 1904 (au profit d’Henri Cornet), Angel Arroyo du Tour d’Espagne en 1982 (au profit de Marino Lejarreta), Roberto Heras pour le tour d’Espagne 2005 (au profit du Russe Denis Menchov) et Floyd Landis sur le Tour de France 2006 (au profit d’Oscar Pereiro).

Les grands tours ne sont pas les seuls courses par étapes il existe des courses par étapes moins grandes comme le Tour de Suisse, le Dauphiné Libéré, le Tour de Romandie, Paris-Nice ou les 4 jours de Dunkerque.

Les contre-la-montre

 

Les courses contre-la-montre constituent la troisième grande famille de courses sur route. Un championnat du monde sacre, depuis peu, le meilleur cycliste de ce type d’épreuve, tandis qu’un grand Tour compte toujours plusieurs étapes courues contre la montre. Contrairement aux courses en ligne, classiques ou courses à étapes, les épreuves contre la montre se disputent en solitaire, avec des départs de coureur de minute en minute pour des distances courtes (inférieurs à 30 km) ou de deux en deux ou encore de trois en trois minutes pour des distances supérieures. Les étapes dites de prologue des grands tours se courent souvent ainsi.

Autre variante de la course contre-la-montre, la version par équipe. Chaque équipe court groupée, avec un départ de deux minutes en deux minutes, généralement. On prend alors le temps sur le quatrième ou le cinquième coureur ayant franchi la ligne, selon l’épreuve. Un grand Tour compte généralement une étape contre-la-montre par équipe. Hors Grands Tours et championnat du Monde, la plus prestigieuse épreuve contre la montre est le Grand prix des Nations qui se dispute avec deux coureurs. Jacques Anquetil en raffolait (neuf victoires, devant Bernard Hinault cinq).

Les meilleurs rouleurs (et rouleuses) s’attaquent parfois au record de l’heure cycliste.

Informations recueillies sur le site http://fr.wikipedia.org



Site du Cyclo Club Brimeux, club cycliste de Brimeux dans le Pas de Calais affilié à la FFC et à la FSGT
Mentions légales
Site développé sous SPIP 1.9.1 - Utilise le squelette RÉCIT-FP Partenaires v1.5
RSS